changer-emploi
Start-ups

Comment changer d’emploi ?

Vous envisagez de changer de carrière, mais vous ne savez pas quoi faire ni même par où commencer ? Il peut être difficile de prendre la bonne décision, et vous devrez peut-être envisager une formation pour certaines carrières. Lisez la suite pour savoir comment prendre la bonne décision pour vous et passer à un nouvel emploi que vous aimez.

Votre job actuel vous donne-t-il l’impression d’être piégé ? Comme les conseillers d’orientation professionnelle nous le rappellent constamment, nous devrions tous chercher un emploi que nous aimons afin qu’il ne ressemble pas à un emploi, mais pour la plupart d’entre nous, cela peut être plus facile à dire qu’à faire.

C’est particulièrement vrai pour les personnes qui ont déjà un emploi. Après des années, voire des décennies de travail dans le même domaine, vous pouvez avoir l’impression d’avoir atteint le bout du chemin en termes de progression de carrière ou de salaire.

Il se peut même que vous vous sentiez complètement démotivé et généralement malheureux dans votre travail ; et que vous ayez envie de donner un nouveau boost à votre vie professionnelle.

La première chose à faire est de déterminer pourquoi votre travail vous rend malheureux, puis d’analyser ce qui pourrait vous rendre plus heureux. Cela varie d’une personne à l’autre et dépend souvent de votre situation actuelle. Il peut être difficile de trouver les vraies raisons de votre insatisfaction ; cet article répondra à certaines des questions et des doutes les plus courants que les gens se posent ; et proposera des réponses potentielles.

Notre article ci-dessous vous permettra de dresser un bilan concis grâce à une liste de conseils complets pour envisager au mieux votre projet de reconversion professionnelle, et ce, que vous soyez diplômé ou non !

Est-il possible de me réorienter à mon âge ?

Certaines ambitions professionnelles sont plus accessibles que d’autres lorsqu’on en change à un âge avancé : une personne de 40 ans trouvera impossible de devenir footballeur professionnel, mais pourra facilement se reconvertir en électricien, par exemple.

L’âge n’est qu’un chiffre – et en France, les employés sont protégés contre la discrimination fondée sur l’âge et l’âgisme sur le lieu de travail par la loi sur l’égalité de 2010. Malgré cette protection juridique, les personnes de plus de 40 ans peuvent souvent craindre que leur âge joue contre elles dans la recherche d’un nouveau projet de carrière, malgré leur plus grande expérience et leurs compétences, dont une grande partie peut être transférable.

Même les trentenaires peuvent se sentir piégés dans un poste et incapables d’évoluer. S’il existe de nombreux jobs en France, beaucoup sont à temps partiel ou indépendants, et accepter une baisse de rémunération peut être décourageant ; il est également normal de craindre de faire une erreur.

Il est indéniable que changer de carrière à un stade avancé de la vie – en particulier lorsque vous vous êtes déjà établi dans votre emploi actuel – est un défi, surtout lorsque vous envisagez des réductions de salaire potentielles et un nouveau départ. Cependant, si vous n’êtes pas heureux dans votre rôle actuel, changer de voie peut vous rendre plus heureux.

N’oubliez pas que vous ne pouvez pas récupérer votre temps : rester coincé dans une voie professionnelle qui ne vous convient plus peut vous donner le sentiment d’être piégé et réduire la qualité de votre vie. Quel que soit votre âge, changer de carrière pour essayer quelque chose de nouveau, acquérir de nouvelles compétences et construire quelque chose que vous aimez et dont vous êtes fier est une décision valable.

Si une rémunération revue à la baisse vous préoccupe en raison de votre situation financière, il peut être intéressant d’explorer les métiers spécialisés – des emplois tels que l’ingénierie du gaz, la plomberie et le métier d’électricien. La pénurie actuelle de skills en France fait qu’il n’y a pas assez de travailleurs dans ces postes, ce qui signifie que les salaires de départ sont élevés, même pour les débutants.

Pourquoi êtes-vous insatisfait de votre job actuel ?

Si vous vous réveillez le matin et que vous redoutez la perspective d’aller travailler, vous n’êtes pas seul : bien que 92 % d’entre nous pensent que nous devrions faire ce que nous aimons, 55,6 % des Britanniques sont mécontents de leur travail.

Il existe de nombreuses raisons d’être mécontent de son travail : vous n’êtes peut-être pas assez payé, ou vous ne progressez pas aussi vite que vous le souhaiteriez. Il se peut que vous ayez de mauvaises relations avec votre patron et que vous ayez un mauvais équilibre entre votre vie professionnelle et votre vie privée, avec un trajet quotidien long et ennuyeux.

Identifier précisément ce qui vous rend malheureux peut vous aider à résoudre le problème et à trouver de nouvelles réponses. Il est normal que les gens changent avec le temps. Ce qui aurait pu être votre emploi idéal dans la vingtaine ne l’est peut-être plus aujourd’hui, tout simplement parce que vos priorités ont changé, et que votre lieu de travail et votre poste actuel ne reflètent plus qui vous êtes et qui vous voulez être.

Quelles sont vos attentes en matière d’emploi ?

L’une des questions les plus courantes posées lors des entretiens d’embauche est la suivante : « Qu’attendez-vous de ce job ? » C’est une question à laquelle vous devriez réfléchir lorsque vous envisagez un nouveau projet de carrière.

Connaître vos attentes vous aide à trouver des rôles mieux adaptés à vos besoins plutôt que de vous lancer dans un nouveau rôle, qui pourrait vous laisser aussi insatisfait que votre rôle actuel à long terme.

En général, il existe cinq attentes clés que vous devriez déterminer :

  • Sécurité : la sécurité de votre emploi est-elle importante pour vous ? Préférez-vous une rémunération stable et des avantages sociaux fiables à un modèle plus flexible ?
  • Progression : est-il important pour vous de faire progresser votre situation professionnelle et de gravir les échelons, ou êtes-vous heureux d’accepter un emploi comportant moins de responsabilités ?
  • Salaire – Souhaitez-vous gagner plus d’argent ou seriez-vous prêt à accepter le même salaire, voire une baisse de rémunération, pour vous orienter vers des perspectives professionnelles plus gratifiantes ?
  • Équilibre entre vie professionnelle et vie privée – recherchez-vous un horaire de travail plus souple et une réduction de vos heures, ou un équilibre similaire à celui que vous avez actuellement ?
  • Capacités – recherchez-vous un emploi qui utilise vos capacités actuelles, ou seriez-vous heureux de vous recycler pour une bonne opportunité, comme un emploi d’ingénieur gazier ?

Si vous êtes une femme et que vous envisagez de vous orienter vers une carrière qui n’est pas considérée comme « traditionnellement » féminine, il est bon de savoir que, ces dernières années, certains secteurs traditionnellement dominés par les hommes, comme les métiers spécialisés, sont désormais plus ouverts aux femmes.

Ce phénomène est en partie dû au fait que les femmes recherchent de nouveaux défis et il est probable qu’il s’accentue à mesure que les femmes choisissent de suivre des cours autrefois dominés par les hommes.

Ce sont les considérations les plus importantes ; vous pouvez en avoir d’autres liées à votre style de vie, à votre situation et à d’autres besoins. Vos attentes vous sont propres, et il vaut la peine d’explorer ce que vous voulez pour vous assurer que votre nouvel emploi éventuel répondra à vos besoins professionnels et personnels.

Comment changer d’emploi sans être expérimenté(e)

L’un des paradoxes les plus déroutants du monde du travail moderne est celui de l’expérience : pour obtenir un emploi, il faut de l’expérience ; mais pour l’acquérir, il faut un emploi !

Bien que ce paradoxe fasse souvent l’objet de plaisanteries, il peut rendre le changement d’emploi impossible si vous envisagez une carrière plein de nouveautés qui accorde de l’importance au fait d’être expérimenté. Cela peut être une source de grande frustration dans de nombreux secteurs, mais dans certains secteurs, comme celui des métiers, le fait de ne pas être expérimenté ne constitue pas un obstacle à votre embauche.

Cela est dû en grande partie à la crise de la pénurie de savoirs. En termes simples, il n’y a pas assez de travailleurs qualifiés dans des métiers tels que l’ingénierie du gaz, la plomberie, l’électricité et la construction. Les entreprises ont du mal à recruter des travailleurs qualifiés alors que la génération plus âgée part à la retraite – et cette pénurie coûte à la France plus de 6,3 milliards d’euros par an.

Cette énorme demande de travailleurs qualifiés signifie que les employeurs recherchent des travailleurs formés et qualifiés, quel que soit leur niveau parcours professionnel, et qu’ils sont heureux de payer une rémunération élevée pour récompenser ceux qui font la transition. En conséquence, les salaires ont augmenté ; un ingénieur gaz fraîchement formé peut s’attendre à gagner 32 500 € au départ, et jusqu’à 60 000 € pour un profil plus confirmé.

Les métiers spécialisés sont un bon choix pour quiconque aime résoudre des problèmes, aime les travaux pratiques et apprécie un travail varié dans lequel aucun jour ne ressemble au suivant. Comme il n’y a pas de barrière à l’entrée en termes de parcours professionnel, de nombreux anciens employés de bureau font la transition vers les métiers spécialisés.

Il peut être surprenant de l’apprendre, mais il est possible d’obtenir une formation complète et qualifiée de technicien du gaz ou de plombier en 25 semaines seulement – au lieu des années de formation sur le tas et d’expérience qui accompagnent la voie plus traditionnelle de l’apprentissage.

Réfléchissez aux cours ou aux formations que vous pourriez suivre

Lorsque vous êtes à la recherche d’un nouvel emploi, il est bon de réfléchir aux skills, qualifications et formations spécifiques que vous pourriez devoir suivre pour être pris en considération pour un poste. Presque tous les jobs professionnels et qualifiés en France aujourd’hui nécessitent une certaine forme de formation – les comptables doivent étudier pour obtenir DCG ou DSCG, par exemple.

Tous les secteurs sont réglementés par un organisme professionnel, qui veille généralement à ce que les travailleurs de ce domaine répondent à une norme minimale d’expertise dans la profession. Dans des secteurs comme le droit et l’ingénierie gazière, les qualifications sont essentielles : les avocats doivent suivre le Legal Practice Course, tandis que les ingénieurs gaziers doivent passer l’ACS in Gas et être enregistrés Gas Safe. Les qualifications ne sont pas obligatoires dans tous les secteurs, mais vous devez étudier vos options et comprendre quelle formation et quelles qualifications vous devez avoir.

La formation peut souvent être suivie de plusieurs manières – temps partiel, temps plein, apprentissage à distance en ligne et formation sur place ne sont que quelques-unes des options qui s’offrent à vous. Dans certains cas, un employeur potentiel peut accepter de vous former sur le tas. Il s’agit généralement d’un rôle d’apprenti.

Il se peut aussi que vous trouviez que suivre un cours par vous-même vous aide à mieux comprendre ce que sera votre futur emploi et si c’est le bon choix pour vous. Votre nouveau projet de formation ne vous aidera peut-être pas à trouver votre future carrière, mais elle peut vous mettre sur une nouvelle voie et vous donner différentes compétences à exploiter.

Passez à l’action

Vous passerez la plupart de votre temps à travailler. Il est donc compréhensible que vous souhaitiez réfléchir soigneusement à votre prochaine étape. Cependant, rester bloqué à ce stade ne vous aidera pas.

Ne restez pas coincé dans une boucle de paralysie analytique et ne réfléchissez pas trop aux moindres détails. Si vous avez décidé d’une bonne façon d’avancer à partir de votre situation actuelle, qui correspond à vos objectifs et qui vous semble être une bonne décision, vous devez agir pour la concrétiser.

Cette action peut consister à suivre un cours, comme indiqué ci-dessus, ou à utiliser une autre méthode, par exemple en donnant de votre temps ou en parlant à des amis dans ce domaine. L’important est de savoir si ce nouveau rôle est le bon pour vous et s’il répond à vos attentes.

Après tout, vous voulez trouver un nouvel emploi qui vous apporte de la satisfaction professionnelle, et non vous laisser un sentiment de malheur quelques années plus tard ! L’important, c’est de commencer à faire quelque chose pour pouvoir progresser dans votre réorientation professionnelle.

Dans le cas des métiers spécialisés, suivre un cours de réorientation professionnelle est une bonne idée. Les programmes d’apprentissage accéléré gérés, tels que celui-ci, vous offrent un apprentissage « pratique » dans des ateliers équipés. Au fur et à mesure de votre formation, vous apprendrez si le métier vous convient – et vous terminerez prêt à obtenir vos qualifications finales.

Ne précipitez pas cette décision importante

S’il est important d’agir une fois que vous avez pris la décision d’aller de l’avant, vous ne devez pas vous précipiter dans un nouveau projet de carrière. Trouver l’emploi qui vous convient prendra du temps, et la recherche d’un nouvel emploi peut être démoralisante, même dans les meilleurs moments.

Une façon intelligente d’aborder un changement professionnel à un âge avancé est de fixer un calendrier d’objectifs à atteindre. Cela peut commencer aujourd’hui par un appel téléphonique à une organisation industrielle pour obtenir plus d’informations, ou à un centre de formation tel que Skills Training Group pour en savoir plus sur les cours de changement de carrière proposés dans l’un des secteurs professionnels.

À partir de là, vous pouvez fixer d’autres étapes pour rester motivé et travailler à la réalisation de votre objectif : changer d’emploi. Qu’il s’agisse de retoucher votre CV, de suivre des cours de compétences ou de parler avec des personnes de vos secteurs cibles, toutes ces activités contribuent à maintenir l’élan et à vous faire avancer dans votre réorientation professionnelle.

Allons plus loin

Et si vous vous leviez un matin et que le domaine dans lequel vous travaillez n’existait plus ? On croirait sortir d’un film d’horreur, mais pour des millions de personnes, ce film de série B est devenu une réalité glacée à cause de la pandémie de COVID-19. Les entreprises du monde entier ont dû se séparer de milliers d’employés afin de réduire leurs effectifs et de garder la tête hors de l’eau.

Le recyclage pro est l’une des façons dont ces employés peuvent réintégrer le marché du travail. La reconversion consiste à envisager un nouveau projet de formation dans un nouveau domaine, pour un nouvel emploi, souvent dans une autre entreprise ou organisation que celle dans laquelle vous occupez votre poste actuel. Par exemple, les travailleurs du secteur du tourisme qui se retrouvent sans emploi en raison de la pandémie pourraient décider de se reconvertir en tant qu’agents de santé, employés de bureau ou autres professions recherchées.

Reconversion, requalification et montée en compétences

Bien que la reconversion, la requalification et le perfectionnement soient étroitement liés, ils présentent certaines différences essentielles :

Si vous recyclez des personnes, vous leur enseignez généralement de nouvelles skills ou vous les formez à un tout nouveau sujet. Cela peut se produire lorsque vous recrutez de nouvelles personnes, qui ont par exemple été récemment licenciées en raison de la pandémie, pour des postes très demandés qui se sont ouverts ou qui ont été nouvellement créés dans votre entreprise. Il se peut que vous embauchiez d’anciens professionnels de l’hôtellerie pour travailler à la réception de votre organisation.

Si vous recyclez des personnes, vous leur faites probablement acquérir les savoirs nécessaires pour occuper un poste légèrement différent dans la même entreprise. La requalification intervient souvent après un licenciement, lorsque les organisations souhaitent conserver leurs bons employés alors que leur rôle actuel est devenu obsolète. Au lieu de les licencier, elles leur donnent une nouvelle formation pour qu’ils puissent mettre leur talent à profit ailleurs dans l’entreprise.

Dans le cas de la requalification, vous enseignez aux employés de nouvelles compétences pour améliorer leurs performances dans leur rôle actuel sans nécessairement changer leur poste ou leur parcours professionnel. C’est souvent le cas lorsque les employés doivent se familiariser avec de nouvelles technologies ou de nouveaux logiciels qui ont été déployés dans leur organisation.

Pourquoi et quand faut-il penser à se reconvertir ?

Normalement, lorsque vous publiez une annonce pour un poste, vous cherchez à embaucher une personne qui possède déjà les skills et l’expérience dont vous avez besoin, n’est-ce pas ? Mais les temps nouveaux appellent des mesures différentes. Il se peut que votre entreprise soit submergée par les demandes des clients et que vous ayez besoin de plus de salariés dans votre centre d’appels ou à la réception pour gérer la charge de boulot accrue. Ou peut-être avez-vous connu une croissance massive au cours des deux derniers mois (bravo !) et vous devez développer votre équipe web, marketing ou commerciale pour faire face à cette croissance.

C’est là que le recyclage entre en jeu. Pourquoi ? Il est probable que d’autres entreprises de votre secteur connaissent le même afflux d’appels, ou la nécessité de pourvoir des postes supplémentaires dans d’autres départements le plus rapidement possible. Cela signifie que la plupart des personnes possédant les compétences spécifiques à vos postes vacants sont déjà prises et que, par conséquent, vous avez du mal à pourvoir ces postes.

Mais en même temps, il y a beaucoup de personnes qui ont récemment vécu un licienciement, par exemple dans le domaine du tourisme et de l’hôtellerie. Elles sont maintenant à la recherche d’un emploi, mais elles n’ont pas les skills ou l’expertise requises pour vos postes d’administration ou de réception. Que faites-vous ? Vous les embauchez et les formez.

Avantages de la reconversion

La connaissance est la clé du succès, dit-on. S’il est possible que les personnes que vous reconvertissez se soient retrouvées dans cette position en raison de circonstances malheureuses, telles que des licenciements massifs ou des redondances, la beauté des emplois est qu’ils ne définissent pas (ou du moins, ne devraient pas définir) les personnes, de sorte que celles-ci peuvent changer d’orientation et apprendre quelque chose de différent si elles en ont besoin.

Voici quelques-uns des avantages du recyclage des employés, tant pour les salariés que pour les organisations.

Avantages pour les salariés

  • La reconversion améliore l’ensemble des compétences que les employés possèdent déjà, même si l’emploi pour lequel ils se reconvertissent est très différent de celui qu’ils occupaient auparavant. Toutes les skills ne sont pas des compétences techniques, et un grand nombre de savoirs non techniques nécessaires à différents rôles sont transférables et faciles à développer.
  • La reconversion permet d’acquérir les soft skills les plus demandées dans un secteur, ce qui facilite la promotion, l’évolution et les possibilités futures d’emploi.
  • La reconversion dans un nouveau rôle et la possibilité d’apprendre et de développer de nouvelles compétences peuvent contribuer à valoriser les personnes et à leur donner un nouveau sens de l’objectif, en particulier après un licenciement ou une perte d’emploi.

Avantages pour les organisations

  • La connaissance est la clé du succès. Le fait qu’un plus grand nombre de vos employés soient au fait des dernières informations et skills nécessaires dans votre secteur d’activité vous aidera à produire de meilleurs produits et services, que ce soit en améliorant le service à la clientèle ou en affinant les processus grâce à des idées novatrices.
  • Des employés heureux et satisfaits réduisent le taux de roulement du personnel, ce qui permet à votre entreprise d’économiser du temps et de l’argent à long terme.
  • Pendant que vous préparez vos modules de reconversion, vous pourrez évaluer la façon dont votre organisation applique ses processus et peut-être les affiner si nécessaire, ce qui peut rendre votre organisation plus efficace et faire gagner du temps aux salariés en place ainsi qu’à celui qui se reconvertit dans de nouvelles fonctions.

Comment accompagner vos collaborateurs dans leur reconversion ?

Comment accompagner une personne dans sa reconversion afin d’accroître ses savoirs pour les postes vacants au sein de votre organisation ? Comme pour tout programme de formation, il est important d’établir un plan avant de commencer pour que le processus soit efficace et clair et que vos employés restent engagés.

Définissez le travail de reconversion et fixez un budget

Pour que tout le monde soit responsable et sur la même longueur d’onde, il est bon de définir exactement ce que la reconversion impliquera, ainsi que le budget qui lui sera consacré. De cette façon, il est plus facile de suivre les progrès et d’en rendre compte.

Préparez une stratégie de formation

Tout d’abord, rendez la formation attrayante et amusante. Vous obtiendrez un meilleur retour sur investissement, si l’on peut dire, lorsque vous offrez des possibilités de formation attrayantes au personnel, qu’il s’agisse de nouvelles recrues ou d’employés existants. L’assimilation de l’information est meilleure lorsque les gens se sentent inspirés par l’opportunité d’apprentissage et qu’ils sont engagés, désireux d’en savoir plus.

La décomposition des objectifs de recyclage aidera à déterminer les méthodes de formation les plus adaptées et la combinaison d’outils (face à face, formation vidéo, microlearning, etc.) qui convient le mieux au plan. Vous pouvez utiliser un LMS, tel que GoSkills, pour faciliter l’apprentissage de vos employés. Créez un calendrier, organisez ce qui est nécessaire pour réaliser la formation (installations, un instructeur, ordinateurs, écrans de télévision, etc.) Il est également judicieux de déterminer dès le départ comment vous évaluerez le programme de reconversion professionnelle à la fin.

Révisez le matériel de formation

Si vous avez déjà organisé des sessions de recyclage, il est utile de revoir le matériel et de s’assurer qu’il a été mis à jour pour refléter le rôle et les normes du secteur. Une fois ce point réglé, le reste de la préparation dépend largement du fait que vous fassiez appel à un formateur pour le recyclage ou que vous le fassiez vous-même.

Si vous faites appel à un formateur pour le recyclage, il est important de passer en revue les modules et les informations qui seront couverts avant le début du recyclage. Si vous animez vous-même les sessions, pensez à inclure des éléments visuels et des jeux pour rendre l’apprentissage plus amusant et interactif.

En fonction de la fonction pour laquelle vous vous reconvertissez, la majeure partie de la formation peut se dérouler derrière un ordinateur, tandis que pour d’autres fonctions, elle peut inclure du travail en laboratoire, sur le terrain ou en contact avec la clientèle. Dans tous les cas, vous pouvez mettre au point un programme de formation qui inclut différents outils et méthodes pour rendre les choses intéressantes et accroître l’assimilation de l’apprentissage.

Évaluez les résultats de la formation

À la fin du programme de reconversion professionnelle, vous devrez examiner et évaluer les résultats. Dans ce cadre, vous pouvez discuter des objectifs et des résultats de la reconversion avec vos employés et leur demander leur avis sur le programme. Si des éléments ont été oubliés ou si des lacunes sont apparues après la fin du programme, vous pouvez les mettre en évidence et proposer une formation supplémentaire. 

Conclusion

L’agilité et l’adaptabilité sont deux compétences essentielles dans la vie, et elles s’appliquent certainement au marché du travail. Rien ne garantit qu’un job pour lequel un employé a été embauché il y a dix ans, voire deux ans, sera encore demandé aujourd’hui ou à l’avenir. Pour suivre l’évolution des industries et des économies, il est important de changer d’orientation lorsque cela est nécessaire et d’acquérir de nouvelles compétences pour avoir un emploi continu.

Cela ne s’applique pas seulement aux personnes qui se retrouvent sans emploi en raison de licenciements massifs ou de redondances, mais c’est également essentiel pour les entreprises qui tentent de naviguer dans de nouvelles eaux en recrutant.

Les programmes de recyclage des employés peuvent contribuer à combler les lacunes en matière de skills et les rôles clés au sein de votre organisation, tandis que les employés peuvent mettre leur agilité et leur capacité d’adaptation à l’épreuve en acquérant des savoirs pour de nouveaux rôles, tout en renforçant les soft skills générales existantes, ce qui améliore globalement leurs perspectives de carrière à l’avenir.

Enfin, avant de commencer toute reconversion ou changement d’emploi, n’hésitez pas à vous faire accompagner et à réaliser un bilan de compétences afin de savoir comment vous y prendre pour valoriser votre profil auprès des entreprises qui recrutent !

Cela vous sera également utile pour vous vendre et communiquer pertinemment votre motivation lors d’un potentiel entretien de recrutement !

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.