Comment calculer la valorisation d’une start-up ?
Start-ups

Comment calculer la valorisation d’une start-up ?

Plusieurs personnes ne savent pas les techniques appropriées pour calculer la valorisation des start-ups. Découvrez ici les méthodes d’évaluation adoptées par les grands entrepreneurs et  investisseurs. 

Qu’est-ce que la valorisation ?

Licornes, décacornes, titans… la faune mythique de l’univers des startups continue de croître. Il ne s’agit plus de la confrontation entre les licornes. Tous les entrepreneurs sont à la chasse des décacornes actuellement.

Plusieurs entreprises au monde sont en train d’investir dans les start-ups afin de conquérir des marchés à l’échelle mondiale. Quant à Titan, ces entreprises valent au moins 50 milliards de dollars, et il y en a une en Europe aujourd’hui, c’est la fintech Klarna.

Alors pourquoi regardons-nous les startups aujourd’hui à travers le prisme de la valorisation ? Pourquoi semblons-nous accorder plus d’importance à leur valeur qu’à leur rentabilité ? La réponse est basée sur les moyens  de croissance. Les grands investisseurs visent le potentiel de croissance future en France et dans le monde. Cette année,  les meilleurs Licornes Françaises, cote des médailles seront attribuée à : Dataiku, Sorare  et Content Square.

 Comment bien évaluer sa startup ?

 Nous savons que cet actif est difficile à évaluer en raison de son caractère immatériel, immature et imprévisible,  en particulier dans les premières étapes. Nous énumérerons et expliquerons ici  certaines des méthodes d’évaluation les plus couramment utilisées pour aider les entrepreneurs.

Plusieurs nouveaux entrepreneurs ne savent pas comment se déroule une levée de fonds pour une start-up.  Généralement les investisseurs apprécient le titre des entreprises pendant des levées de fonds. Ils profitent pour fournir des ressources détaillées afin de bien comprendre les différentes méthodes.   

 Actualisation des flux de trésorerie

 La méthode de l’actualisation des flux de trésorerie ; une approche par les revenus  La méthode  DCF est probablement la première qui  vient à l’esprit lorsqu’on parle d’évaluation d’entreprise, mais elle n’est pas la plus appropriée pour valoriser les start-up en phase de démarrage.

Cette méthode d’évaluation suppose que vous ayez établi votre  plan d’affaires et que vous ayez une prévision des flux de trésorerie que vous allez générer dans les années à venir, elle consiste  à actualiser les flux de trésorerie futurs, c’est-à-dire ceux que l’entreprise va générer. Cette méthode a quelques limites : d’abord, pour calculer le DCF il est important de se baser sur des hypothèses de flux financiers qui reflète que la projection.

Au début, la pluparts des startups adoptent des méthodes d’hyper-croissance en dépensent assez d’argent les premiers mois afin de conquérir suffisamment le marché et dupliquer la concurrence. Ensuite, Cette dépense d’argent aura des effets négatifs dans le DCF avec des flux de trésorerie qui peuvent devenir un danger au cours des premiers mois.

Au plus, cet effet négatif aura un impact sur la valorisation même si l’entreprise  développe et génère éventuellement des revenus.  Il est très difficile de prédire les flux de trésorerie d’une startup en phase de démarrage qui ne génère pas encore de revenus, de sorte que la méthode  DCF n’est pas la mieux adaptée aux jeunes startups en phase de pré-revenu.

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.